Les « SELs » de chez nous

 

THUMB

Notre région regorge d’initiatives populaires que nous avons à coeur de partager. Au titre du lien social, de l’esprit d’entraide qu’elles génèrent et de bien d’autres choses encore, les nombreux SELS créés chez nous en font partie!


tableau ecume du jour

Les Systèmes d’Echange Libre sont des communautés (le plus souvent sous forme d’association) regroupant des personnes souhaitant échanger des services sous forme de troc. Certains SELs utilisent une « monnaie » propre, mais jamais convertible en argent, et dont l’accumulation est limitée: une fois un certain seuil atteint (positif comme négatif), il devient obligatoire de « dépenser » son solde en demandant des services à d’autres, ou bien au contraire d’en rendre pour retourner à l’équilibre. Au delà du lien ainsi créé entre les habitants (le plus souvent de manière horizontale, sans intervention des institutions ou d’une autorité quelconque) et de l’entraide génèrée notamment en direction de personnes isolées, agées ou handicapées (parmi les services échangeables on compte aussi le savoir!), l’avantage culturel des SELs est d’éliminer l’accumulation de richesse et de replacer le travail au centre: comme activité noble en soi, et non seulement comme source de revenu. Dans notre région tout particulièrement, où nous sommes nombreux à être touchés par le chômage de longue durée ou bien réduits à accepter un emploi aliénant par nécessité, on peut facilement perdre de vue les bienfaits de la création de valeur pour soi et les autres, le plaisir que peut apporter la production, l’échange, et la transformation de la matière en général.

ricochets journal
En Picardie, il existe beaucoup d’associations de ce type, chacune avec ses variantes (‘troc’antes, ateliers de formations, jardins collectifs, expositions d’art…) et leur lien avec les institutions varie aussi: certaines sont totalement autonomes, d’autres dépendent de subventions voire servent de relai à la Région, qui peut leur déleguer certaines activités d’insertion. Mais quel que soit leur degré d’autonomie, les SELs sont une authentique émanation de la vie des habitants et une réponse directes à leurs besoins, et c’est donc en cette qualité que PicardiePopulaire.net s’attachera à les présenter dans les prochaines semaines.
Pour créer un SEL, deux personnes suffisent! Voici quelques uns de ceux que nous avons déjà recensé:

Aisne:
– QuentinSel (Saint Quentin)
SEL de Laon (région de Laon)
Chateau de SEL (Chateau Thierry)
SEL du Gobanais (Saint Gobain)

Somme:
Potes en SEL (Amiens)
– PIC MAR SEL (Abbeville)

Oise:
SEL Sud Oise
– Ricochets du Savoir (Compiègne)
– L’Ecume du Jour (Beauvais)